Kung Hi Fat Choi

Kung Hi Fat Choi

Publié le ven 08 Fév 2019

Le Nouvel An Chinois ou Fête du Printemps est célébrée chaque année entre le 21 janvier et le 19 février. Il est basé sur des cycles de douze ans. Chaque année est associée à un animal différent et à un des quatre éléments (terre, métal, eau, feu). Cette année, le Nouvel An chinois marquera l’arrivée de l’année du Cochon de Terre.

Il dure 15 jours avec une célébration spécifique sur 8 jours, avec dans l’ordre : le jour du Coq, le jour du Chien, du Cochon, du Mouton, du Bœuf, du Cheval, puis le jour de l’Homme qui rit, et 15 jours plus tard à l’occasion de la première pleine lune de l’année, le jour des lanternes.

Selon la légende, il existait autrefois un terrible animal (le Nian) qui terrorisait les populations. Toutefois, cet animal avait peur du bruit, de la lumière et de la couleur rouge. Pour perpétuer la tradition et chasser les mauvais esprits, les Chinois décorent leur maison en rouge (couleur de la chance et du bonheur), allument des lanternes et lancent des feux d’artifices. De nombreuses villes organisent des défilés grandioses pour marquer l’arrivée de la nouvelle année et chaque famille se retrouve autour d’un repas de fêtes. Les célèbres danses du Dragon et du Lion servent à chasser les mauvais esprits pour la nouvelle année.

Le Nouvel An Chinois est célébré à travers le monde dans toutes les communautés chinoises mais aussi dans d’autres régions asiatiques avec des variations culturelles. Leur calendrier étant basé sur le calendrier chinois, leurs célébrations sont à la même date et suivent des traditions similaires.

Au Vietnam, la célébration du nouvel an est appelé le Têt Nguyên Dán. Elle célèbre aussi l’arrivée du Printemps. Comme pour les Chinois, les Vietnamiens consacrent ces deux semaines au rapprochement familial et au bonheur pour bien démarré l’année.

En Corée du Sud, la grande fête de Seollal, ou Nouvel An lunaire, est l’une des fêtes les plus importantes du pays. La fête est plus intense encore que pour le 1er janvier. Les familles se réunissent pendant plusieurs jours pour célébrer les ancêtres. Elles mangent le teokguk (une soupe à base de pâtes de riz), portent le handock (habit traditionnel) et des bokjori (porte-bonheurs). Les hommes jouent à des jeux traditionnels comme le yutnori (jeu d’adresse avec des bâtons) et le neolttwigi (jeu de bascule), ou encore font du cerf-volant. Des événements ont également lieu dans tous les palais.

Tahiti n’échappe pas à cette célébration, sa population asiatique étant très présente sur le territoire. Les magasins se parent de leurs plus beaux atouts et offrent des représentations de danses du Lion.

Cette année dans ton Easy Market Prince Hinoï la danse du Lion aura lieu le vendredi 8 février à 16h30.

Kung Hi Fat Choi !